Cause de l'entartrage

cause de l'embouage

Diverses causes peuvent être à l’origine de l’entartrage d'une installation de chauffage.

 

Le tartre est un dépôt généralement dur et adhérent, quelquefois poreux, formé principalement par les carbonates de calcium présents dans l'eau. Les dépôts de tartre dans les tuyauteries d’eau, les échangeurs à plaques ou les corps de chauffe de chaudières, les thermoplongeurs (épingles électriques des chauffe-eau), ... posent des problèmes importants et récurrents. Les dépôts calcaires occasionnent des coûts non négligeables de remise en état des conduites d’eau et des installations de chauffage et sont aussi responsables de pertes énergétiques importantes.

 

1mm de calcaire sur la surface d'un serpentin de ballon d'eau chaude entraine une perte de rendement de 10% (20% pour 3mm, 35% pour 6mm, 50% pour 12mm). En outre, les dépôts de calcaire offrent un support pour la prolifération de bactéries comme la légionelle ou d’algues.

 

La dureté de l'eau est principalement causée par la présence d'ions Calcium (Ca2+), Magnésium (Mg2+) et Bicarbonate (HCO3-) dans l'eau. Le calcaire (carbonate de calcium : CaCO3) est omniprésent dans la nature en tant que calcite, marne, craie et marbre. Il est très difficilement soluble. En revanche, il devient facilement soluble par réaction chimique avec de l'eau (H2O) et du dioxyde de carbone (CO2) et se transforme en di-hydrogénocarbonate de calcium Ca(HCO3)2 que l'on va retrouver notamment dans l'eau potable. Lorsque cette eau est chauffée, l'équilibre chimique s'inverse et conduit de nouveau à la précipitation et la cristallisation du calcaire (calcification) sous forme de CaCO3.

 

Ca2+ + 2HCO3-  ↔ H2O + CO2 + CaCO3
soit :  [ calcium + carbonate ]  ↔  [ eau + gaz carbonique + calcaire ]

 

L'entartrage va être plus ou moins important en fonction de :

1 La dureté de votre eau (TH)
qui va circuler dans l'installation ou les équipements

2 La température de l'eau
qui va augmenter la précipitation du carbonate de calcium

3 La présence dans l'eau d’éléments favorisants
comme les ions Fer qui déclenchent le phénomène d'entratrage

4 La nature des canalisations
qui vont favoriser l'accrochage du tartre

 

Dureté de l'eau

entartrage-surface-corps-chauffe-aiguilles-aragonite th La présence de sels de calcium et, dans une moindre mesure, de magnésium dans l'eau est le premier facteur qui contribue au caractère entartrant de l'eau. Ainsi, plus la dureté de l'eau est élevée, plus il y a prédisposition au dépôt de calcaire (en fait, du carbonate de calcium CaCO3) sur les parois en contact avec l'eau.

 

Température de l'eau

recommandation-zone-ph-circuit-de-chauffage thLa réaction chimique qui provoque la précipitation du carbonate de calcium est largement favorisée par l'élévation de la température qui, en libérant du gaz carbonique, accélère la précipitation du tartre. Ainsi, il n'y a pas ou très peu d'entartrage sur les canalisations d'eau froide. En revanche, les circuits d'eau chaudes sanitaire représentent un terrain favorable à l'entartrage. A un degré plus important, les résistances des chauffe-eau ou les échangeurs de chaleur sur une chaudière par exemple sont très facilement entartrables. De l'eau avec une dureté totale de 10°fH (1 mol/m3) peut former lors de l'échauffement dans les surfaces d'échange un maximum de 100g de pierre par m3 d'eau, dont environ 80-90g de calcaire. Les circuits de chauffage, en circuit fermé, s'entartrent normalement moins malgré la température puisqu'il n'y a pas ou peu de renouvellement d'eau. Le phénomène d'entartrage s'arrête de lui-même lorsque tout le CaCO3 contenu a été déposé. Mais recommence lorsque l'appoint en eau de chauffage est effectué (il faut donc veiller à en avoir à faire le moins souvent possible).

 

Elèments favorisants

entartrage-calcaire-corps-de-chauffe-ballon-cuivre thLa présence d'ions Fe2+, issu de la corrosion des parties métalliques d'une installation, même en faible quantité (de l'ordre de quelques dizaines à quelques centaines de microgrammes par litre) favorise l'entartrage. En revanche, la présence dans l'eau d'ions cuivre ou d'ions zinc freine le dépôt de tartre qui reste en suspension dans l'eau. Néanmoins, même des élèments en cuivre (cf. photo ci-contre) peuvent s'entartrer dans le temps comme les chaudières Frisquet en cuivre qui réclameront un détartrage du corps de chauffe.

 

Nature des canalisations

comparaison-vitesse-entartrage-calcaire-cuivre-per-inox thAvec par exemple des canalisation en inox ou en PER, il y a toujours amorçage de l'entartrage. Or la couche de tartre favorise l'accrochage et le développement de certaines bactéries comme celles de la légionellose. Avec des tuyauteries en cuivre, dans le cas d'eaux moyennement ou peu entartrantes, ce dernier peut empêcher l'apparition des premières traces de tartre et bloquer ainsi le développement naturel du processus d'entartrage. Dans le cas d'eaux très entartrantes, du tartre peut se déposer sur un tube de cuivre. Mais comme la couche de tartre contient elle-même des traces de cuivre, elle joue alors le role de barrière bactéricide vis-à-vis des eaux transportées par la canalisation : le cuivre va inhiber le risque de prolifération de ces micro-organismes.

 

Recommandations pour le remplissage d'une installation

La réduction des besoins de chauffage des batiments actuels (isolation des batiments anciens, constructions BBC) entraîne une augmentation du rapport entre le volume d'eau de l'installation et la puissance de la chaudière (litres/kW). Ainsi une chaudière réclame aujourd'hui des surfaces d'échange compactes avec une charge thermique considérablement plus importante ce qui augmente la formation de calcaire. Il faut donc veiller à remplir le moins souvent possible ou avec une eau d'une dureté recommandée le circuit de chauffage :

  • Puissance totale de la ou des chaudières (cascade) : 0 à 50kW
  • Chaudière à condensation : dureté recommandée 10°f (13°f maxi)
  • Chaudière basse température : pas d'exigence (mais <20°f recommandé)

 

Chaudière Vaillant
Chaudière Frisquet
Chaudière Viessmann
Chaudière Saunier Duval
Chaudière Atlantic
Chaudière De Dietrich
Radiateur Acova
Chaudière Chaffoteaux
Chaudière Auer Gianola
Chaudière Ferroli
Chaudière Unical
Chaudière Okofen
Chaudière ELM Leblanc Bosch
Chaudière Riello
GDF Dolcevita
Chaudière Chappée
Sentinel - Spécialiste du traitement des eaux de
Fernox - Spécialiste du traitement de chauffage
Radiateur eau chaude Finimetal
Radiateur eau chaude Radson

Notre zone d'intervention

cleantube-zone-intervention-carte-franceBasé à Caluire et Cuire près de Lyon, nous intervenons pour les particuliers et les professionnels dans une zone d'environ 30 à 80km sur le Rhône (69), l'Ain (01), l'Isère (38) et la Loire (42), voir sur la France entière pour certains de nos clients. [ En savoir+ ]

Nos qualifications

professionnel gaz pg qualigaz elyotherm qualifioul elyotherm

 

qualipac rge elyotherm reconnu garant environnement qualibois rge elyotherm reconnu garant environnement qualisol rge elyotherm reconnu garant environnement

Nos avis clients